Les fantômes espagnols hantent le Forum des images

Depuis une semaine, le Forum des images est à l’heure espagnole avec une programmation fantastique et horrifique qui court entre ses murs jusqu’au 31 mars.

Joyau du cinéma ibérique, le fantastique espagnol s’est aussi imposé comme l’un des meilleurs cinémas de genre européens. Du début des années 1960 à nos jours, les cinéastes hispaniques adorent nous empêcher de dormir et y excellent ! En 30 films, Isabelle Vanini, la programmatrice de cycle à couper le souffle, nous fait découvrir ce genre espagnol, que nous soyons amateur rodé au genre ou néophyte de l’horreur.

35786-le-labyrinthe-de-pan-_-cc-_
Le Labyrinthe de Pan © Collection Christophel

 

Avant le succès de L’Orphelinat, Grand Prix au festival du film fantastique de Gérardmer, et la fameuse série des [REC] de Jaume Balagueró et Paco Plaza, toute une industrie de l’horreur s’est développée dans les années 1960 où le cinéma espagnol, destiné à l’exportation sous le régime franquiste, n’était aucunement considéré comme social ou politique. Artisans et auteurs se sont alors faits la main à ce genre, et l’âge d’or du cinéma fantastique et d’horreur espagnol, el fantaterror, pris place sous un franquisme tardif.

35786-le_bossu_de_la_morgue_collection_christophel
Le Bossu de la morgue © Collection Christophel

La programmation du Forum des images propose de nombreuses raretés : Cérémonie sanglante de Jordi Grau (1973), La mariée Sanglante de Vicente Aranda (1972) ou encore Le bossu de la morgue, réalisé par Javier Aguirre,  dans une copie de la Cinémathèque française. « Avec Paul Naschy, ex-culturiste reconverti dans le cinéma, adepte des rôles de lycanthrope et autre vampire [et d’une] violence bien marquée – le film est interdit au moins de seize ans, et ce même en 2019 après coupes –, le film se veut aussi tragique qu’horrifique. Un excellent moment de cinéma bis rétro », prévient Isabelle Vanini.

LeonorLes films cultes de cet âge d’or du cinéma fantastique seront également projetés, avec des figures comme Jesús Franco (L’Horrible Docteur Orlof de 1962, Dans les griffes du maniaque de 1966), et Narciso Ibáñez Serrador, dit « El Chicho », avec ses deux films, La résidence (1972) et Les révoltés de l’an 2000 (1977), mais aussi des émissions de télévision, comme Historias para no dormir. Le maître de malaise Luis Buñuel sera représenté également par deux films, deux coproductions franco-italo-espanoles, Le Charme discret de la bourgeoisie (1972) et Leonor, étrange film de vampire au Moyen Âge avec Liv Ullmann et Michel Piccoli (1975).

Dans les années 1990, l’Espagne post-Franco connut un nouvel essor cinématographique, à nouveau grâce à son art du fantastique et une génération de cinéastes bercée par la contre-culture et biberonnés au cinéma de genre américain. Alejandro Amenábar (Tesis, 1996), Nacho Cerda et sa trilogie de la mort en 2005, Jaume Balagueró avec La Secte sans nom (2000) ou encore Alex de La Iglesia (Action mutante de 1993 et Balada triste en 2011). Le Forum des images poursuit cette exploration dans les créations contemporaines internationale car cette culture de l’angoisse et du fantastique, parfois merveilleusement poétique continue, notamment avec le mexicain Guillermo del Toro et ses classiques L’Echine du diable (2002) et Le Labyrinthe de Pan (2006) ou Juan Antonio Bayona et son Orphelinat (2008) et Quelques minutes après minuit (2016), ou encore Buried de Rodrigo Cortés (2011).

quelques minutes après minuit
Quelques minutes après minuit

Le fantastique, qu’il soit merveilleux ou horrifique, n’est pas un genre si anodin que cela. En dénonçant pour certains les dérèglements sociétaux, ces cinéastes fantastiques explorent nos craintes et fascinations enfantines des monstres et du mystère et réussissent à instaurer la peur, dans un pays qui l’a longtemps connue, à l’international et ce mois-ci au Forum des images.


 

Fantastique-espagnol_1080x1920_190131

Trois cours de cinéma sont dédiés à ce genre espagnol par excellence. Retrouvez-les par ici.

Le fantastique espagnol
Du 1 au 31 mars 2019
Au Forum des images
Forum des Halles – 2 rue du cinéma, 75001 Paris.

Tarifs

Image de couverture : Action Mutante © Ciby 2000