Entre fresque, film noir et documentaire, The Story of Woo Viet (1981), d’Ann Hui

Woo Yuet dik goo si
Réalisé par Ann Hui
Avec Chow Yun-fat, Cora Miao et Lo Lieh
Hong-Kong – 1981

Œuvre phare d’Ann Hui, pionnière de la nouvelle vague honk-kongaise, The Story of Woo-Viet étale sa fresque politique sur les réfugiés vietnamiens tout en révélant la future star Chow Yun-fat, et ressort en version restaurée en Blu-ray en diptyque avec son film suivant, Boat People.


Et vogue le navire…

Le travail éditorial de Spectrum Films se poursuit autour de la cinéaste hong-kongaise avec l’une de ses pièces maîtresses, le film culte Story of Woo Viet. Culte pour avoir révélé l’acteur Chow Yun-fat, qui s’était déjà fait remarquer à la télévision, dont le charisme et la présence magnétique éclatent dès la première apparition à l’écran. Culte aussi pour faire partie d’une trilogie autour du Vietnam, se situant entre le téléfilm The boy from Vietnam (1978) et le film Boat people (1982), trois titres différents et complémentaires.

Entre le documentaire, le drame social et le film noir, Ann Hui ne choisit pas et esquisse le portrait d’un réfugié déraciné dont la froideur mélancolique et impassible est celle d’un homme qui n’a que trop côtoyé la mort. Elle applique le même traitement à sa mise en scène, sèche, dégraissée, avec peu de dialogues explicatifs pour une ambiance crue et désespérée, sans concession ni romantisme mal placé. On est happé dès la première scène qui prend place dans un boat people surchargé où une mère découvre sans émotion la mort de son bébé, avant de le glisser naturellement dans l’océan, sans déranger les autres passagers.

story of woo viet 2

Même si on peut regretter que l’histoire abandonne un peu rapidement la vie dans les camps de réfugiés à Hong-Kong pour une dimension plus « série B » dans les bas-fonds philippins, Ann Hui et son scénariste Alfred Cheung ont su construire une histoire fluide, brassant habilement de nombreux thèmes : passeur, réseau de prostitution, corruption,  drogue, kidnapping… Fidèle à la nouvelle vague hong-kongaise – qu’elle initia quelques années plus tôt à la télévision avec d’autres cinéastes tel Patrick Tam, Tsui Hark ou Alex Cheung –, Ann Hui tourne en décor naturel avec plusieurs comédiens amateurs et nourrit la fiction du documentaire, et réciproquement. Les meilleures séquences ne sont ainsi toujours pas les plus narratives ou trépidantes, comme en témoigne la complainte, filmée à distance, d’un travesti plaqué que la cinéaste filme avec une sincérité dénuée de toute moquerie.


3d-story_of_woo_viet_combo_br.10SPECTRUM FILMS
COMBO DVD/BLU-RAY
15 DÉCEMBRE 2018

En bonus on trouve Boat People, lui aussi proposé en HD – dans les limites des conservations cinématographiques de l’ancienne colonie anglaise. Quant à The Boy From Vietnam, il est en supplément du DVD de… Boat People ! En complément, des entretiens avec Ann Hui, le producteur Teddy Robin Kwan, ainsi que des présentations d’Arnaud Lanuque, auteur de Police vs Syndicats du crime : Les polars et films de triades dans le cinéma de Hong Kong.