Frederick Wiseman à l’honneur des Journées internationales du film sur l’art du musée du Louvre

Revus et Corrigés poursuit ses aventures muséales et artistiques et s’intéresse du 19 au 28 janvier, au cycle annuel de films sur l’art à l’Auditorium du musée du Louvre.

JIFA (1)Comme chaque année, l’auditorium du Musée du Louvre consacre une dizaine de jours aux Journées internationales du film sur l’art (JIFA) qui témoignent du regard attentif et complice que pose le cinéma sur le processus créatif et le rôle de l’art dans nos sociétés. Cette 11e édition reçoit le documentariste Frederick Wiseman pour trois jours de projections et de rencontres.

Frederick Wiseman est né à Boston en 1930. Depuis ses débuts détonants avec Titicut Follies (1967), tourné dans une prison d’État psychiatrique, jusqu’à Ex Libris (2017), son film sur la New York Public Library primé à la dernière Mostra de Venise, il est l’auteur de plus de 40 films. Considéré comme l’un des plus grands documentaristes contemporains, il s’est particulièrement penché sur la société et les institutions américaines mais a aussi tourné en France : Crazy Horse, La Danse, le ballet de l’Opéra de Paris et La Comédie-Française, où on lui doit plusieurs mises en scène. Cet homme de culture, passionné de danse et de théâtre, auquel le musée d’Art moderne (MoMA) de New York consacra une rétrospective en 2010, nous propose de partager sa vision de l’art à travers le cinéma au cours d’une rencontre et d’une master class.

Au programme :
Vendredi 19 janvier à 19h00

Ex librisEx Libris : The New York Public Library (2017), 197 min, vostf

Frederick Wiseman investit une grande institution du savoir et la révèle comme un lieu d’apprentissage et de cohésion sociale, et l’emblème d’une culture ouverte et accessible à tous.

Film présenté par Charlotte Garson, journaliste et critique

Samedi 20 janvier à 14h30

La_Comedie_Francaise_ou_l_Amour_joue.jpgLa Comédie-française ou l’amour joué (1996), 223 min, vostf

La caméra de Wiseman investit la vénérable maison de Molière, qu’elle visite dans ses moindres recoins, des ateliers aux plateaux.

Projection suivie d’une rencontre avec Frederick Wiseman.

Samedi 20 janvier à 20h00

JIFA (3)La Danse, le ballet de l’Opéra de Paris (2009), 158 min, vostf

Frederick Wiseman a installé sa caméra au coeur de l’Opéra de Paris. Il révèle le travail de tous ceux qui, au quotidien, donnent corps à des spectacles d’exception.

Film présenté par Charlotte Garson, journaliste et critique.

Dimanche 21 janvier à 14h00

National GalleryNational Gallery (2014), 174 min, vostf

Le film propose un voyage au coeur du célèbre musée londonien. Dans un perpétuel
et vertigineux jeu de miroirs, le cinéma regarde la peinture, et la peinture regarde le cinéma.

Projection suivie d’une master class avec Frederick Wiseman animée par Laure Adler, journaliste et productrice.

Dimanche 21 janvier à 19h30

BalletBallet (American Ballet Theater) (1995), 170 min, vostf

Wiseman suit la troupe de l’American Ballet Theater, célèbre compagnie new-yorkaise de ballet classique, en répétition à New York puis lors d’une tournée européenne.

L’art et la matière

Dans une seconde partie, le programme propose une sélection de films récents et des échanges avec leurs réalisateurs et les artistes qu’ils ont filmés.

Cette année, la sélection nous dévoile un art dans toute sa matérialité : concrète, avec le compositeur Pierre Henry, divine pour l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel (Le Trésor de la cathédrale d’Angoulême) et le metteur en scène Pippo Delbono (Vangelo), guérisseuse chez l’historien de l’art Aby Warburg (Plutôt mourir que mourir), sensuelle chez la réalisatrice Valeria Bruni Tedeschi et le chorégraphe Thierry Thieû Niang (Une jeune fille de 90 ans), tellurique avec le peintre Miquel Barceló (Terres Barceló) et le réalisateur Bill Morrison (Dawson City), sidérale, enfin, avec l’artiste Eduardo Kac et le spationaute Thomas Pesquet (Télescope intérieur).

Cette programmation contemporaine est à retrouver sur le site du musée du Louvre !

JIFA (2)