La Cinémathèque du documentaire ouvre ses portes

C’est à l’été 2016 que remonte le projet, à l’initiative de la ministre de la Culture de l’époque Audrey Azoulay, demandant la constitution d’une cinémathèque qui mettrait en valeur l’univers du documentaire. Sous l’égide de la Scam – la Société Civile des Auteurs Multimédia – ce ne fut qu’un an après, lors du Festival de Cannes 2017, que le projet sera définitivement lancé. C’est ainsi qu’en ce 11 janvier 2018, parmi les célèbres murs du Centre Georges Pompidou, en plein cœur de la capitale.

« La Cinémathèque du documentaire aura pour mission de contribuer au recensement et à l’identification des œuvres, de favoriser leur circulation en procédant à des acquisitions communes, de mettre en valeur les différentes actions du réseau et d’être force de propositions », annonçait la ministre Françoise Nyssen lors de la signature le 26 mai dernier.

Un tarif attractif et une future plateforme VOD

Le concours de la BPI – la Bibliothèque Publique de l’Information – contribuera au rayonnement des cycles successifs, ainsi qu’à l’organisation d’événements attractifs pour tous les amateurs du cinéma du réel. En dehors du mardi (jour de fermeture du Centre Pompidou), les projections suivront une organisation trimestrielle avec trois grands cycles présentés chaque années. La programmation devrait être éclectique, mêlant œuvres d’actualité et de patrimoine, et d’autant plus attractive avec un tarif de 4€ la séance (2€ pour ceux bénéficiant de réduction et gratuit pour les adhérents – dans la limite des places disponibles).

La promotion du documentaire y sera double d’ailleurs. Suite à cette inauguration, la BPI s’adressera également aux dernières générations de cinéphiles plus connectés que leurs ainés, en leur offrant la possibilité de consulter des documentaires sur sa prochaine plateforme VOD où plusieurs centaines de métrages pourront être visionnés.

Johan van der Keuken à l’honneur

À partir du mercredi 17 janvier, la première rétrospective de la Cinémathèque du documentaire sera consacrée au cinéaste néerlandais Johan van der Keuken, recouvrant près de soixante de ses films, aussi bien en copies numériques restaurées qu’en 16mm. L’essentiel des séances bénéficiera de la présence d’un grand témoin venu du monde du cinéma, afin de présenter le film et en débattre avec le public.

affiche_retrospective_van_der_Keuken.jpgLe cycle s’ouvrira à 20h, le mercredi 17 janvier 2018, avec un programme composé de :

Entretien avec Johan van der Keuken (1965)
Fragments Masterclass, 2000 (2000)
Les Jolies Filles (1959)
Beppie (1965)

La rétrospective s’achèvera le lundi 19 mars 2018.

 

Retrouvez toutes les informations directement sur le site du Centre Georges Pompidou.